Joao Corrêa : SOUSA MENDES. LE CONSUL DE BORDEAUX


SOUSA MENDES. LE CONSUL DE BORDEAUX
Regards sur la Belgique et l’Europe au XXe siècle
Joao Corrêa
L’Harmattan, 2017, 161 p., 17,50 €

Ce livre a été pour moi une découverte : celle d’un homme dont je n’avais jamais entendu parler et qui a pu sauver, en 1940, en quelques jours, 30 000 personnes dont 10 000 juifs !
L’A. est un cinéaste portugais, établi en Belgique, qui a fait un film sur Sousa Mendes et qui raconte, dans une première partie, comment il a découvert cette histoire. Ce récit est un peu déroutant car l’A. passe sans prévenir de sa quête (à partir de 1991) à ce qu’il découvre de l’histoire au cours du XXe siècle. Au début, on ne sait où il veut en venir, mais peu à peu on s’aperçoit que tout ce qu’il raconte de telle ou telle période passée, et qui semble sans lien avec le sujet, amène en réalité à Sousa Mendes. Des rencontres avec des personnes qui ont été sauvées par le Consul de Bordeaux, des membres de sa famille, des témoins de tel moment de sa vie et, surtout, comment il a pu sauver tant de personnes... en désobéissant aux ordres de Salazar. Celui-ci lui en a fait subir les conséquences : Sousa Mendes est mort dans la misère en 1954, et n’a été réhabilité - avec peine - qu’en 1988... Il y a même un passage sur la façon dont les machines IBM ont aidé à la réunion d’autant de juifs dans les camps de concentration!
Corrêa nous donne, après ce récit - que je vous laisse découvrir - une biographie de Sousa Mendes, des photos et différents témoignages.
Il vaut la peine de connaître cette personnalité qui a agi conformément à sa foi catholique et à sa conscience, et de voir que sa mémoire peut enfin être mise en lumière.
Compte-rendu d’Antoinette Richard, paru dans la revue LibreSens n°236 de mars-avril 2018