Jacques Ellul : POUR QUI, POUR QUOI TRAVAILLONS-NOUS ?



POUR QUI, POUR QUOI TRAVAILLONS-NOUS ? 
Jacques Ellul
La Table Ronde (la petite vermillon), 2018, 254 p, 8,70 €

LES CLASSES SOCIALES 
Jacques Ellul
La Table Ronde (la petite vermillon), 2018, 248 p, 8,70 €

Ces deux livres de poche contiennent des textes réunis, présentés et annotés par Michel Hourcade, Jean-Pierre Jézéquel et Gérard Paul. Ils participent de la vague de redécouverte d’Ellul, de la republication de certaines de ses œuvres, de la publication de textes ou de conférences ou de notes de ses élèves restés confidentiels. Ils s’ouvrent sur des présentations intéressantes des textes édités et de leur actualité possible.       
Pour qui, pour quoi travaillons-nous ? réunit des textes à la fois sociologiques, historiques et théologiques. Plusieurs proviennent d’un numéro de « Foi et Vie » n°4 de juillet 1980. Le plus important est un chapitre de l’ouvrage Changer de révolution de 1982. La distance temporelle n’empêche pas d’y entendre des questions toujours d’actualité comme l’effet de la technique, du numérique sur le travail, la production, l’emploi. Et de recevoir des remises en question radicales et toujours aussi pressantes de notre manière de vivre.
Après un avant-propos suggestif, Les classes sociales s’ouvre sur un cours de l’auteur à l’IEP de Bordeaux de 1966-1967 sur ce thème : une centaine de pages de méthodologie, de questionnement d’auteurs divers. Ce texte inédit est complété « d’annexes » : extraits du manuel d’Ellul, Histoire des institutions de l’antiquité au XIXe siècle, un chapitre de la Métamorphose du bourgeois et un autre de Le bluff technologique. Une incitation à réfléchir sur les systèmes de domination successifs, leur manière de se légitimer et aujourd’hui sur le rôle de « l’élite technocratique ».
Compte-rendu d’Olivier Brès, paru dans la revue LibreSens n°236 de mars-avril 2018