FAMILLE ET CONJUGALITÉ

FAMILLE ET CONJUGALITÉ. Regards chrétiens pluridisciplinaires
Nicole Deheuvels et Christophe Paya (dir.)
La Cause/Excelsis, 2016, 528 p., 39 €

Aujourd'hui où le modèle traditionnel de la famille semble ébranlé par de nouvelles attitudes, ce gros livre auquel 42 spécialistes ont collaboré paraît bien utile. En effet, il traite du couple et du célibat, de la famille/des familles dans tous leurs aspects : bibliques et théologiques certes, mais aussi historiques, sociologiques, philosophiques et psychologiques, juridiques, pédagogiques, médicaux parfois… Une bibliographie très complète accompagne chacun des 51 articles. Avec son Index thématique, cet ouvrage se présente comme un vade-mecum familial. Il fait l'éloge du mariage traditionnel considéré comme le pivot, montrant à la fois la force du lien et sa vulnérabilité, « le mariage indissoluble et destructible ». Il se subdivise en cinq parties qui attestent  bien la richesse de son contenu : La notion de famille dans la Bible et la théologie chrétienne ; Histoire et sociologie de la famille ; Couples et familles, les défis d'aujourd'hui ; Familles en souffrance ; L'Église et la famille.
Cependant, ne peut-on y trouver une lacune ? « Jusqu'à ce que la mort nous sépare », voici un élément de la promesse de mariage qui n'est pas pris en compte, alors que les autres sont bien décortiqués. La rupture du mariage n'est envisagée que sous l'angle du divorce. Le seul deuil étudié est celui de l'enfant à naître. Les mots veuf/veuve sont absents de ce gros livre. Bien sûr, on peut toujours se rabattre sur l'article « célibataires », mais l'environnement est différent : le célibataire regarde vers l'avenir et le veuf vers le passé.
Néanmoins, la multiplicité des thèmes abordés et des points de vue devrait susciter réflexion et débats. De plus, c'est un livre de conciliation car devant les problèmes, les difficultés, les souffrances même, il cherche à donner des pistes pour les résoudre et aider chacun à mieux vivre sa vie de couple ou sa solitude.
Compte-rendu de Gabrielle Cadier-Rey, paru dans la revue LibreSens n°229 de janvier-février 2017