Jean Zumstein : L’APPRENTISSAGE DE LA FOI

L’apprentissage de la foi. à la découverte de l’évangile de Jean et de ses lecteurs
Jean Zumstein 
Labor et Fides, 2015, 110 p., 15 €

Voilà de quoi mettre à jour ce que l’on entend par « foi », trop souvent confondue avec exposé doctrinal ou catéchisme. Cet ouvrage d’une lecture aisée est particulièrement éclairé par les dernières avancées de l’exégèse, de l’histoire de l’élaboration des textes du Nouveau Testament et de leur réception. Les textes johanniques tiennent ici une place centrale et l’on sera bien reconnaissant envers l’auteur d’avoir rendu à la foi un évangile trop souvent traité de façon littéraliste, sans tenir compte de la dimension symbolique des récits ou encore en relation avec un gnosticisme méconnu. C’est non seulement le texte évangélique qui donne à la foi un nouveau départ, la découverte de nouveaux critères, mais aussi l’histoire de l’Église première en sa diversité, ses conflits et ses réconciliations. « Dès les origines la foi a été formulée de façon plurielle ». Les lettres portent la trace « d’un mouvement théologique particulier dans le christianisme primitif ». On peut ainsi discerner plusieurs écoles d’écritures. L’école johannique pourrait se situer en Syrie. Jean figure « parmi les grands interprètes de Jésus ». (p. 93)
 Il s’agit ici d’un apprentissage, de l’ouverture d’un chemin comme l’Église en a toujours connu, et qui met à portée de lecture actuelle l’évangile le plus propre à révéler le visage du Christ et la portée universelle du message dont il est l’ambassadeur.
Compte-rendu de Serge Guilmin , paru dans la revue LibreSens n°224 de mars-avril 2016